Cerveau droit, cerveau gauche ?

Aujourd’hui nous nous attaquons à un gros mythe, un mythe qui a la dent dure ! Le mythe du cerveau droit / cerveau gauche.

Ce mythe a été debunké un nombre incalculable de fois, au point où il devient difficile de comprendre l’attrait toujours présent de ce « modèle ».

Comme pour de nombreux mythes, on retrouve dans le mythe du cerveau droit/cerveau gauche une vision simpliste de la manière avec laquelle fonctionne le cerveau humain.

Les origines du mythe : la découverte de la latéralisation du cerveau

Le mythe du cerveau droit/ cerveau gauche, comme celui des « zones cérébrales » analysé dans l’article précédent, repose sur une vision strictement localisationniste du cerveau.

Les origines de ce mythe remontent donc vraisemblablement aux travaux de Broca qui montrent une latéralisation dans le processus de la production du langage.

C’est suite à une lésion située au niveau du lobe frontal gauche que le patient, M Leborgne (rebaptisé « Tan tan » à cause de problématiques langagières) éprouva les symptômes que ce que l’on appela l’aphasie de Broca.

Cette localisation du processus du langage sera ensuite confortée par les travaux de Wernicke qui donna également son nom à l’aire cérébrale impliquée cette fois-ci dans la compréhension du langage et située au niveau du lobe temporal gauche.

Il était depuis communément admis que l’air du langage devait se situer au niveau de l’hémisphère gauche du cerveau.

Autre découverte, cette fois-ci par Jackson relatant une expérience réalisée auprès d’un patient souffrant d’une hémiplégie gauche (résultant d’une lésion affectant l’hémisphère droit). Ce patient éprouvait de grandes difficultés à reconnaitre des visages, même familiers. Par la suite, d’autres patients montraient des signes de perte de repère au niveau spatial notamment.

L’hypothèse du cerveau droit / cerveau gauche était donc née et se développa par la suite grâce à certains autres chercheurs dans le XIXème siècle (voir cet article de l’AFIS pour une revue plus compète sur la naissance de ce mythe)

Ce que dit ce mythe

Selon ce mythe, notre cerveau se composerait en réalité de deux cerveaux aux mécanismes bien distincts. Au-delà des mécanismes, la nature même de ces deux cerveaux n’est pas identique

Ainsi, le cerveau droit serait le cerveau créatif, zone de l’intuition et de l’art. Le cerveau gauche serait, quant à lui le centre logique, froid et strictement rationnel.

Toujours selon ce modèle, il serait possible de catégoriser les individus en « cerveau droit vs cerveau gauche ». Un individu étant plutôt « cerveau gauche » sera caractérisé comme rationnel, logique, un individu étant plutôt « cerveau droit » sera jugé plus intuitif, créatif.

De là naitront bien des gourous et des « experts en développement personnel » vous promettant, moyennant un entrainement payant, de réveiller votre cerveau droit (ou gauche selon l’objectif visé) ou encore de faire communiquer plus harmonieusement ces deux cerveaux aux caractères si différents.

Une compréhension « simpliste » du cerveau humain

Pourtant, quand on le regarde il est vrai que le cerveau humain semble divisé. On parle d’ailleurs d’hémisphères cérébraux. Du coup, l’idée n’est pas si aberrante, si ?

Hé bien si, car c’est ignorer que les deux hémisphères cérébraux ne sont pas totalement indépendants. Ils sont reliés par une structure que l’on appelle le corps calleux.

Il existe certes une latéralité des hémisphères qui fait qu’un gaucher utilisera les aires motrices et prémotrices localisées au niveau de son hémisphère droit et l’inverse sera le cas pour un droitier.

Pourtant est-ce à dire que le gaucher a un cerveau droit et le droitier un cerveau gauche ? Ça voudrait dire que les gauchers sont créatifs et les droitiers rationnels ??

Vous commencez à voir où se trouve la simplification abusive de ce modèle ?

Nous avons déjà évoqué les limites de la vision localisationniste du cerveau humain dans le précédent article. Mais il s’agit là d’une simplification du localisationnisme. Soit, une simplification d’une simplification !

Le mythe à l’épreuve de la science

Bien que reposant sur un postulat anatomique erroné, nous pouvons toujours tester l’hypothèse sous-jacente au modèle d’une division en cerveau droit cerveau gauche, pourquoi pas. Voyons ça.

Il se trouve que des scientifiques ont sérieusement étudié la question. Un article de futura science en fait un très bon résumé (la référence de l’article entier sera disponible dans les sources) :

« Au cours d’une large étude menée pendant deux années, les auteurs ont analysé des images par résonance magnétique du cerveau de plus de 1.000 personnes âgées de 7 à 29 ans. Pour chaque candidat, ils ont analysé en détail l’activation d’environ 7.000 régions de la matière grise, afin de déterminer s’il existe une latéralisation fonctionnelle du cerveau.

En d’autres termes, ils voulaient savoir si certains réseaux neuronaux situés à gauche fonctionnaient plus souvent que ceux de droite, et inversement.

Leurs résultats montrent sans équivoque que l’hémisphère droit est autant activé que le gauche. « Certaines fonctions mentales sont localisées dans un seul des hémisphères, explique Jeff Anderson, le directeur de l’équipe.

Mais nos résultats montrent que les individus ne font pas fonctionner un hémisphère plutôt qu’un autre. » Il existe bien des individus plus logiques ou plus artistiques que d’autres, mais cela ne signifie pas qu’ils soient plutôt « cerveau droit » ou « cerveau gauche» 

Les conclusions de l’étude sont on ne peut plus claires : la distinction « cerveau droit/ cerveau gauche » ne reflète pas la réalité du fonctionnement du cerveau.

Comme le mythe précédent, le mythe du « cerveau droit/cerveau gauche » simplifie de manière abusive la complexité passionnante du cerveau en introduisant une dichotomie simpliste mais au succès retentissant.

Face à ces mythes restons vigilants, afin de préserver le caractère magnifiquement complexe de l’esprit humain.

Sources :

AFIS : Cerveau gauche et cerveau droit : la neurologie face au mythe : https://www.pseudo-sciences.org/Cerveau-gauche-et-cerveau-droit-la-neurologie-face-au-mythe

Futurascience : La fin du mythe des personnes à cerveau droit ou gauche : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-fin-mythe-personnes-cerveau-droit-gauche-48433/

Nielsen, J.A., Zielinski, B.A., Ferguson, M.A., Lainhart, J.E., & Anderson, J.S.(2013) An Evaluation of the Left-Brain vs. Right-Brain Hypothesis with Resting State Functional Connectivity Magnetic Resonance Imaging. PLOS ONE 8(8)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *