Les clés de la mémorisation : l’imagerie !

Absolument toutes les techniques de mémorisation que nous verrons sur ce site et celles qui sont utilisées dans les compétitions de mémoire reposent sur l’outil de la visualisation ou imagerie mentale.

Tous les systèmes utilisés reposent sur une production d’images permettant une mémorisation rapide et efficace (et fun !) des informations.

Visualiser pour mieux mémoriser

Les premières recherches approfondies sur les effets de l’imagerie sur la mémorisation d’informations datent des années 1970 bien que certainsscientifiques, certains auteurs et mnémonistes écrivaient sur ce sujet bien longtemps avant (coucou Cicéron !).

La raison des investigations relativement tardives des mécanismes mnémotechniques est que les scientifiques furent en premier lieu sceptiques face aux titres sensationnalistes que l’on pouvait constater dans certains ouvrages spécialisés de l’époque.

Pour Bower (1970), ces ouvrages, bien que rocambolesques, contenaient des informations intéressantes et utilisables par les scientifiques intéressés par les processus de mémorisation. Dès 1978 Ellis mettra en évidence l’importance et l’utilité de l’imagerie dans la mémorisation d’information.

Depuis, les preuves scientifique de l’utilité de l’imagerie pour la méorisation d’informations ne furent que s’accumuler...

Laissez moi vous raconter une histoire

Quoi de mieux qu’un petit exemple afin d’illustrer le pouvoir de l’imagerie mentale sur la mémorisation. Juste après, nous décortiquerons les différentes méthodes utilisées.

Il s’agit de l’histoire d’une pomme. Cette pomme se baladait alors avec une baguette de pain à la main. Soudain, elle glissa sur une flaque d’huile et roula jusqu’à une fontaine d’eau afin de se nettoyer. Elle y rencontra une pomme de terre qui faisait alors la grosse commission mais qui manquait de papier toilette.

Plus c’est gros, plus ça passe !

Le secret de l’imagerie mentale est celui-ci : plus c’est gros plus ça reste. Plus c’est rocambolesque, loufoque voire gore, plus c’est mémorable.

Reprenons notre histoire. Déjà elle commence par une pomme qu’on imagine vivante, elle suivera une petite aventure la menant jusqu’à une pomme de terre.

Imaginer une pomme de terre faire caca à quelque chose d’inédit, il est fort probable que ce soit la première fois que vous ayez à imaginer ce genre de chose et c’est pour cela que c’est mémorable !

L’autre clé de l’imagerie mentale est le lien. Créer des liens entres vos items est la meilleure façon de les rendre plus mémorables !

Cette histoire avait pour but de mémoriser une petite liste de courses composées de 6 items :

Pomme, baguette, huile, eau, pomme de terre, papier toilettte.

Evidemment, la pratique rendra vos processus d’imagerie plus fluides. Pour le moment, il est possible que cela vous paraisse être laborieux pour 6 petits items. Mais imaginez une liste d’une dizaine d’items !

Le peu de temps que vous prendrez à créer votre histoire est un petit investissement nécessaire pour avoir à vous passer de votre liste de courses sans problème .

Essayez par vous-même !

Voici une liste de 12 mots à mémoriser, essayez de créer une histoire avec ces mots en les liant les uns aux autres :

Voiture, pirate, crayon, ordinateur, balais, livre, couverture, casque, bol, téléphone, montre, boîte.

Y êtes vous parvenu ? Pratiquez et vous rendrez ce processus plus fluide. Entrainez-vous à mémoriser des listes de plus en plus grandes puis de plus en plus vite. Apprenez à former des images saisissantes s’articulant autour d’histoires drôles et mémorables.

Une fois un certain nombre d’items maîtrisés, il vous faudra passer à un système de stockage plus élaboré, ce sera le sujet du prochain article !

Pour aller plus loin…

Article sur les premières recherches scientifiques autour des techniques issues de la mnémotechnie : https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.3102/00346543049004611

Article scientifique montrant l’effet positif d’un entrainement autour des techniques d’imagerie mentale : https://eric.ed.gov/?id=ED173426

Crédit photo :

Photo principale : Photo by Jeremy Beck on Unsplash

Seconde photo : Photo by Nong Vang on Unsplash

Troisième photo : Photo by Andrea Tummons on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *